Le yoga de Colette

 

1500 fois

Le yoga de  Colette - Vivre Mayotte Magazine

Le Yoga est un voyage, pas une destination… (Krishnamurti) (Suite sans fin d’un itinéraire vers l’harmonie)

Oui, les sages prétendent qu’il n’existe qu’une seule posture mais qu’elle change constamment de forme comme une chorégraphie qui s’adapte aux besoins de l’instant…

La compréhension que l’on peut avoir du Yoga évolue au fur et à mesure de sa pratique. Notre définition du mot Yoga va donc se transformer à mesure que nous changeons nous-mêmes. Nous faisons partie intégrante de la perception est de l’expérience qu’est le Yoga dont la définition ne peut être que mouvante parce que sa pratique nous libère progressivement de toute étroitesse mentale, de nos superstitions, dogmes et croyances.

 

Etre en forme, danser dans notre forme nous appartient à chacun qui savons mieux que personne ce qui nous convient.

La vraie forme ne s’établit pas à partir de critères mais, quelle que soit la forme initiale, c’est la transformation du regard qui devient amical, le sourire qui émane du coeur, la voix qui devient aimable et l’esprit bienveillant qui séduit l’autre et l’invite à suivre l’itinéraire à faire grandir en soi la patience qui est compréhension, la douceur qui est Amour, la conscience qui est joie et l’éternelle compagne du quotidien.

La vie de tout être vivant est rythmée par le souffle. C’est lui qui insuffle la vie dès les premiers instants de notre naissance. Liée essentiellement au système neuro végétatif, la respiration a pour rôle de préserver la vie en maintenant l’équilibre entre toutes les fonctions vitales.

Le souffle en relation directe avec le mental, le calme et la maitrise de soi, émanent naturellement de l’entrainement respiratoire.

La pratique du Yoga enseigne l’art et la science respiratoire ; un art parce qu’il s’agit d’entrer en relation avec l’élément le plus subtil en soi ; une science parce que le cerveau humain a la capacité d’agir sur ses propres fonctions.

Un art consommé parce que la pratique du souffle entraine la forme à se métamorphoser dans une chorégraphie sans fin où chacun retrouve l’équilibre souhaité.

Pour les débutants les premières séances sont parfois frustrantes si l’on s’est rêvé dans cette magnifique posture du Lotus. La satisfaction de développer sa vigilance, la détermination d’aller observer ce qui se cache et refuse de se laisser apprivoiser reste cependant un temps de victoire anonyme sur soi-même.

Publié par Vivre Mayotte

Vivre Mayotte

À propos de Vivre Mayotte

VM, le magazine feminin de la mode, de la beauté et de toute l’actualité des femmes Mahoraise


Vidéo

Commentaires (0)

Aucun commentaire
Login to post comments