Les plantes qui soignent à mayotte

4643 fois

Les plantes qui soignent à mayotte - Vivre Mayotte Magazine

Erwann, passionné de cuisine, mais aussi magnétiseur, nous explique la phytothérapie.

Il nous accueille chez lui, à Kawéni, pour nous faire découvrir les nombreuses plantes médicinales de l’île encore bien trop méconnues de tous…

Le Moringa oleifera : « l’arbre de la vie » Le Moringa oleifera, souvent appelée simplement moringa, est une espèce de petit arbre pouvant mesurer jusqu'à 10 mètres, de la famille des Moringaceae. Elle est originaire du nord de l'Inde et est maintenant acclimatée dans presque toutes les régions tropicales. Elle résiste bien à la sécheresse et a une croissance rapide.

 

Les bienfaits :

  •  Combat la malnutrition : La valeur nutritive des feuilles de Moringa est d’une richesse rarement observée. En effet, les feuilles contiennent une très grande concentration de vitamines A et C, un complexe de vitamines B, du fer, du calcium, des protéines, du zinc, du sélénium et, phénomène assez rare pour une plante, elle possède les 10 acides aminés essentiels à l’être humain. Le Moringa a des quantités riches d’antioxydants et d’anti-inflammatoires, mais très peu de calories attachées.
  •   Clarifie l’eau : Les graines de Moringa Oleifera, une fois transformées en poudre, deviennent un floculant naturel qui peut clarifier les eaux troubles, dissipant de ce fait 90 à 99% des bactéries.
  • Utiliser le Moringa dans la médecine traditionnelle : Les feuilles, les fruits, les racines, l’écorce mais aussi les fleurs possèdent chacun des vertus médicinales particulières. Toutes ces utilisations n’ont pas encore été vérifiées par la science, mais le Moringa est considéré comme un traitement contre l’anémie, la perte d’appétit, les douleurs gastriques, l’ulcère à l’estomac, la diarrhée, la dysenterie, la colite et il augmente la lactation des femmes.

 

Il peut-être également utilisé comme laxatif, purgatif et diurétique. Le Moringa peut être aussi utilisé dans certains cas de diabète pour stabiliser le taux de sucre, mais aussi la tension artérielle. En revanche, il ne faut jamais utiliser les racines ou l’écorce des racines chez les femmes enceintes.

 

Le fruit du baobab : un trésor nutritionnel sacré

Vivre Mayotte - Fruit du baobab

 

Les Africains le surnomment l'arbre du pharmacien, car le baobab joue un rôle très important dans la médecine traditionnelle et presque toutes les parties de l'arbre (le fruit, la pulpe, les feuilles...) ont une fonction thérapeutique. C'est à la fois un fébrifuge, un analgésique et un anti-diarrhéique. Il est même utilisé pour soigner les personnes atteintes de variole et de rougeole. En utilisation interne, le baobab traite l’arthrose, c’est aussi un réhydratant, un antalgique et un antipyrétique. Concernant l’utilisation externe : Cicatrisant, hydratant, adoucissant, anti-inflammatoire, antiallergique. En termes d’indications thérapeutiques usuelles : La pulpe permet de lutter contre le paludisme. La poudre de fruits du baobab permet une remise en forme générale en cure ou pendant une période de convalescence. Elle agit sur les troubles du transit intestinal.

 

Le curcuma : Faites le plein d’antioxydants - Vivre Mayotte

 

Le curcuma : Faites le plein d’antioxydants

Protecteur gastro-intestinal et puissant anti-inflammatoire, le curcuma révèle bien d'autres vertus que son simple usage alimentaire. Il soigne les troubles digestifs, apaise les douleurs dues aux gastrites et autres inflammations de l'intestin et joue un rôle protecteur pour l'estomac et le foie. Le curcuma pourrait bien s'avérer, de plus, très efficace dans la prévention de certains cancers. Son rhizome fait l'objet de recherches approfondies.

 

Par Marine Henquenet

Publié par Vivre Mayotte

Vivre Mayotte

À propos de Vivre Mayotte

VM, le magazine feminin de la mode, de la beauté et de toute l’actualité des femmes Mahoraise

Commentaires (0)

Aucun commentaire
Login to post comments