Soumaya Jaegle : la beauté à l’orientale

1839 fois

Soumaya Jaegle : la beauté à l’orientale - Vivre Mayotte Magazine Franco di Sangro

Institut de beauté créé par Soumaya Jaegle, Zen et Cocoon propose un ensemble de soins d’esthétique et de bien-être inspirés par la tradition marocaine.

Soins du corps, hammam, épilation, maquillage, les deux instituts de Petite-Terre et de Grande-Terre vous plongeront dans un univers à l’oriental qui sublimera votre beauté grâce au savoir-faire de véritables professionnelles de l’esthétique.


Soumaya Jaegle a créé le premier institut Zen et Cocoon en Petite-Terre en mars 2013. A l’époque, il ne possédait qu’une seule cabine multifonction : « J’ai commencé par l’essentiel et je ne pensais pas que mon institut se développerait aussi rapidement ! », confie-telle avec enthousiasme. En effet, l’institut n’était pas ouvert depuis un an que Soumaya a dû l’augmenter de deux cabines afin de faire face à l’augmentation rapide de sa clientèle. Très attachée à ses origines marocaines, la jeune femme a créé dans son salon une véritable atmosphère orientale avec un petit salon de thé agréablement décoré où les clientes ont la possibilité de se reposer après les soins. Elle y a installé aussi le premier hammam de Petite-Terre.

Du Maroc à l’île aux parfums

 

Soumaya Jaegle est née et a grandi au Maroc. Elle a donc baigné depuis l’enfance dans les traditions de soin à l’orientale qui font intrinsèquement partie de la vie quotidienne des femmes de ce pays. « J’ai toujours aimé prendre soin de ma propre beauté et de celle des personnes qui m’entouraient, mais à l’époque, je n’envisageais pas cela comme un métier, cela faisait juste profondément partie de ma culture. », révèle la jeune femme. Ainsi, ce n’est pas à une carrière d’esthéticienne que Soumaya s’était d’abord destinée : « Après mon bac, j’ai réalisé des études de tourisme, puis, comme j’ai toujours eu envie de voyager, j’ai entrepris une formation d’hôtesse de l’air. » La rencontre de son futur mari, un ingénieur alsacien venu travailler au Maroc, vient néanmoins bouleverser son destin.

 

Ayant du mal à s’acclimater à la grisaille métropolitaine et au froid, Soumaya recherche les plages ensoleillées et les températures exotiques. Le couple trouve alors un compromis : venir s’installer à Mayotte, une île à mi-chemin entre la culture orientale et la culture occidentale où Soumaya s’est tout de suite sentie bien : « J’adore Mayotte, c’est une île magnifique où la population a su s’adapter à la vie moderne tout en conservant leur culture traditionnelle. », explique la jeune femme avec enthousiasme.



L’univers de la beauté : une révélation

Le métier d’hôtesse de l’air n’étant plus envisageable pour Soumaya, elle trouve alors un poste de vendeuse chez Mado Parfums. « Ce poste a été pour moi une révélation : j’ai su à ce moment-là que je souhaitais travailler dans l’univers de la beauté et du bien-être. », raconte-t-elle. Elle repart donc en France suivre une formation d’esthéticienne à Strasbourg avant de revenir sur l’île au lagon travailler comme employée dans plusieurs instituts de beauté.

L’envie de créer son propre salon devient toutefois de plus en plus forte chez la jeune marocaine qui n’apprécie pas beaucoup de travailler chez les autres. Elle se lance alors rapidement dans la création du premier salon Zen et Cocoon, à Pamandzi. « Je n’aurais jamais cru que ça marcherait si vite ! », révèle-t-elle, « la clientèle mahoraise est vraiment formidable, toujours assoiffée de nouveautés en matière de soins de beauté. Comme j’adore innover et me lancer sans cesse dans de nouveaux projets, c’est une clientèle particulièrement stimulante pour moi. », déclare la jeune esthéticienne.

Au bout d’un an à peine, Soumaya a donc agrandi son Salon de Petite-Terre, tout en ouvrant un nouvel institut en Grande-Terre. « J’ai racheté l’ancien hammam Mawa, situé en face de l’hôtel Maharadja. Cet emplacement est idéal car il me permet d’attirer à la fois la clientèle de Petite-Terre et celle de Grande-Terre. », explique-t-elle. Ce nouvel institut a, lui aussi, très vite fonctionné et Soumaya pense même en diversifier ses activités en ouvrant prochainement un salon de coiffure dans ses locaux.

 

Une gamme variée de soins de beauté

Les instituts Zen et Cocoon proposent toute une gamme de soins de beauté pour le visage et le corps. Afin de rendre la séance de soins particulièrement attractive pour ses clientes, Soumaya leur propose des rituels de soin venu de différentes régions du monde. Ainsi, le rituel « Princesse du désert » plonge les femmes dans une atmosphère digne des Mille et une nuits, tandis que le rituel polynésien les fait voyager vers les îles lointaines du pacifique et le rituel asiatique, vers les mystères de l’extrême orient. Un rituel de soins de beauté à la mahoraise a été aussi spécialement conçu pour faire découvrir aux clientes qui viennent d’arriver les traditions de l’île aux parfums. « En optant pour l’un de ces rituels de soin, mes clientes ont la possibilité de rêver en voyageant mentalement vers des contrées lointaine. », explique la jeune esthéticienne.

 

Soumaya propose également des soins amincissants, des séances de manucure/pédicure et la pose d’un maquillage semi-permanent. Elle dispense d’ailleurs aux clientes qui le souhaitent des cours de maquillage afin qu’elle apprenne à choisir celui qui mettra le mieux leur visage en valeur. Poussé par un désir toujours plus fort d’innovation et de diversification, Soumaya suis, depuis un an des cours pour devenir conseillère en image. « Le conseil en image ne relève pas d’un simple relooking, cela va bien au-delà. Il s’agit d’apprendre aux gens à se comporter et à s’exprimer en fonction de l’image qu’ils souhaitent renvoyer aux autres. »,explique-t-elle. La jeune femme pense être prête à dispenser ce genre de cours aux instituts Zen et Cocoon aux alentours du mois de mai 2016. « Mayotte étant une île en plein développement, c’est l’endroit idéal pour se lancer dans de nouvelles expériences.», s’enthousiasme-t-elle.

 

Une ligne de vêtements marocains

Soumaya Jaegle n’a pas fini de surprendre ses clientes. Sa dernière nouveauté en date est la création d’une ligne de vêtements dont elle dessine elle-même les modèles. La fabrication est ensuite confiée à un atelier au Maroc. « Lorsque j’étais petite, j’adorais dessiner des tenues. Mayotte m’a permis de réaliser ce rêve de petite fille. C’est véritablement l’île des révélations pour moi. », confie-t-elle avec une joie non dissimulée. Pour le moment, les tenues dessinées par Soumaya sont des robes de soirées, mais elle compte bientôt ouvrir une ligne davantage adaptée à la vie de tous les jours, toujours dotée cependant de la touche orientale si chère à son coeur. Ces vêtements sont actuellement disponibles à la vente dans l’institut Zen et Cocoon de Grande-Terre.

 

Nora Godeau

Publié par Vivre Mayotte

Vivre Mayotte

À propos de Vivre Mayotte

VM, le magazine feminin de la mode, de la beauté et de toute l’actualité des femmes Mahoraise

Commentaires (0)

Aucun commentaire
Login to post comments