6ème salon de la mode 2015

2772 fois

6ème salon de la mode 2015 - Vivre Mayotte Magazine Photos: Franco di Sangro

La création océano-indienne prend son envol

 


Le 6ème salon de la mode s’est déroulé ce week-end sur le parvis du CDTM à Mamoudzou. Vendredi soir dernier, plus de 25 créateurs venus des quatre coins de l’océan Indien ont dévoilé leurs collections haute-couture au public. C’est Marie Rousset, styliste de La Réunion, qui a remporté le premier prix du concours de création sur le thème “tissage et tressage”. 


Vendredi soir dernier, 670 personnes se sont déplacées pour venir assister à la grande soirée du Salon de la Mode qui s’est tenue sur le parvis du comité du tourisme.


Elles ont ainsi eu la chance de pouvoir admirer les collections de plus de 25 stylistes de l’océan Indien. Mayotte, Anjouan, Grande-Comore, Madagascar, La Réunion, Rodrigues, la plupart des îles de notre région étaient représentées lors de ce 6ème Salon. Comme à l’accoutumée, la soirée a d’abord débuté par le concours de création, avant de se poursuivre par les défilés des collections des créateurs. Les mannequins ont défilé sous le magnifique décor tout de blanc et d’or créé pour l’occasion par l’artiste plasticien Denis Balthazar.


La Réunion, Mayotte et les Comores : le trio gagnant Le concours de création était cette année sur le thème de “tissage et tressage”, techniques ancestrales de fabrication d’objets et de vêtements dans l’océan Indien. Les stylistes ont fait preuve d’une grande imagination afin de s’approprier ce thème et de créer des tenues alliant tradition et modernité.

 

6 ème salon de la mode | Vivre Mayotte 

 

C’est Marie Rousset de La Réunion qui a remporté le 1er prix du concours, constitué d’une montre de luxe incrustée de diamants offerte par l’horloger suisse De Greef. La robe qu’elle avait confectionnée pour l’occasion était portée par Ludy Langlade, Miss Mayotte 2014. Le deuxième prix, un séjour au sein de l’agence de mannequins Annie Michèle Models à Genève, a été décroché par Viviane Bellais et Solène Faure, un duo de stylistes de l’île aux parfums. Quant aux 3ème prix, il est revenu à Mireille Rasoamiaramanana qui représentait les Comores lors du Salon.

 

Les stylistes ont ensuite présenté leurs collections, constituées de tenues confectionnées pour la plupart dans des tissus de notre région : du chiromani anjouanais aux tissus créoles de La Réunion, en passant par les feuilles de palmiers tressées, le raphia ou la soie sauvage, les tenues des créateurs ont ébloui le public par l’originalité qu’elle ont su puiser dans les techniques ancestrales de fabrication de vêtement des îles de l’océan Indien. Les artistes mahorais mis à l’honneur Le Salon de la Mode est également l’occasion pour l’association ALCOI de mettre en valeur les talents des artistes de l’île aux parfums. Wardat Monjoin, sa présidente, choisit tous les ans des groupes de jeunes danseurs ou chanteurs afin de donner à la soirée des airs de fêtes. Cette année, c’est le groupe Styl’up qui a fait l’ouverture du spectacle avec un show de coupé-décalé.Plusieurs autres groupes de danse ont animé la soirée du vendredi, et notamment un groupe de Zumba dont les mouvements endiablés ont enthousiasmé le public mahorais.

 

Le Salon de la Mode s’est poursuivi toute la journée du samedi, de 10h à 17h. Les stylistes ont tenu des stands afin de donner la possibilité au public venu les admirer la veille d’acheter leurs créations. Mais d’autres artisans de l’océan Indien étaient également présents : des créateurs de bijoux, de lampes stylisées en bois précieux, ou de savons artisanaux aux huiles essentielles. Plusieurs tables rondes étaient également organisées pour permettre aux créateurs d’échanger sur le thème de la professionnalisation dans le textile.

 

L’événement créé par l’association ALCOI prend de plus en plus d’ampleur d’année en année. Ainsi, 80 VIP ont assisté à la soirée en plus des 670 autres spectateurs. Wardat Monjoin nous a même confié qu’elle avait dû refuser environ 150 personnes, par manque de place.

 

Isabelle Gazania-Hass, journaliste au Dauphiné Libéré et créatrice du webmagazine Fossette, était présente afin de relayer l’événement en Europe et démontrer ainsi que la haute-couture de l’océan Indien a toute sa place dans l’univers de la mode. L’aventure n’est cependant pas encore terminée pour l’association mahoraise qui participera cette année au FIMA (Festival International de la Mode Africaine) qui se tiendra du 25 au 29 novembre à Niamey, au Niger. C’est la styliste mahoraise Moinecha Hariti qui a été sélectionnée pour représenter notre île lors de cet événement d’envergure internationale.

 

 {gallery}galeries/6-eme-salon-mode{/gallery}

 

Par Nora Godeau pour VM

Publié par Vivre Mayotte

Vivre Mayotte

À propos de Vivre Mayotte

VM, le magazine feminin de la mode, de la beauté et de toute l’actualité des femmes Mahoraise

Commentaires (0)

Aucun commentaire
Login to post comments